Cie Deux Fois Rien

Active à Genève depuis 2007, elle produit des spectacles jeune public et des ateliers. La compagnie cherche à créer de la beauté et du merveilleux avec peu de moyens. Elle s’est produite surtout en Suisse romande, notamment à la Traverse, l’Usine à gaz, au Centre Marignac, au Théâtre des marionnettes de Fribourg avec ses différentes créations, dont A l’aide! (2012), Les chaudoudoux (2013) et Que vas-tu faire Georges? (2015). Anne Compagnon est la directrice de la compagnie. « La légende Baoulé » a été monté en partenariat avec la compagnie Pataclowns, du Bénin et de Côte d’Ivoire.

Informations sur la compagnie

 
  • Année de création de la troupe : 2007
  • Adresse de la troupe : 21 Ch. Des Coudrier, 1219 Grand-Saconnex Suisse
  • Téléphone fixe : 0041 79 725 39 67
  • Téléphone mobile : 0041 79 725 39 67
  • Mail de la troupe : anne.compagnon@deuxfoisrien.ch
  • Site Internet : http://www.deuxfoisrien.ch
  • Nom du responsable : Anne Compagnon
  • Adresse du responsable : 21 Ch. Des Coudrier, 1219 Grand-Saconnex Suisse
  • Téléphone fixe : 0041 79 725 39 67
  • Téléphone mobile : 0041 79 725 39 67
  • Mail : anne.compagnon@deuxfoisrien.ch
 

Le spectacle

 
  • Nom du spectacle : La légende Baoulé
  • Metteur en scène : Christelle Nicod
  • Année de création du spectacle : 2017
  • Droit de SACD : OUI
  • Droit de SACEM : NON
  • Langue du spectacle : français
  • Type de marionnettes : Ombres + masques
  • Durée du spectacle : 45 minutes
  • Type de public : Tout public
  • Vidéo du spectacle : OUI
 
  • Description du spectacle :

    La légende Baoulé est le récit fondateur du peuple Baoulé: suite à une guerre, la Reine Abla Pokou doit fuir avec son fils et tout son clan, poursuivie par ses ennemis. Arrivés devant le fleuve Comoé, impossible de passer. Le fleuve est en colère et exige que les gens lui offrent ce qu'ils ont de plus précieux. Or ce qu'ils ont de plus précieux, ce sont leurs enfants! La tradition dit qu'Abla Pokou sacrifie son fil Kouakou et que, passant le fleuve calmé, elle répète "Bâ wouli", "l'enfant est mort", donnant ainsi naissance au peuple Baoulé. Mais les trois protagonistes, la Hyène, le Lion et l'Eléphant, ne sont pas d'accord ! Chacun y va de sa version du dénouement de l'histoire, pour au final conclure sur celle de l'Eléphant qui redonne toute sa place à l'enfant et à sa parole dans la société.