Cie Areski

Auditeur libre à l’école de cirque Frattelini, Lukasz Areski s’initie au jonglage et à l’art du clown.

Il travaille pour des agences de spectacles, des compagnies de cirque et des associations en milieu hospitalier. Sous le pseudonyme Roméo il crée « poème gestuel » un solo de jonglage contact joué de nombreuses années dans la rue, en et hors festival. En 2005 la compagnie Areski prend forme, épaulée et administrée par l’association Teotihua.

Au fil du temps et des voyages son identité artistique s’est étoffée, passant des arts de la marionnette et du théâtre d’objets à une pratique tournée davantage vers les arts plastiques : son terrain de jeu devenant le papier découpé et les livres animés.

Depuis, encore et toujours, la compagnie cherche à développer un langage universel qui verrait s’estomper la frontière entre jeune public et spectateur adulte.

Par le biais de la suggestion poétique, du croisement des disciplines et de la réflexion, elle tend à évoquer la fragilité des êtres et des matières et l’importance du lien aux autres.

Informations sur la compagnie

 
  • Année de création de la troupe : 2005
  • Adresse de la troupe : 11 rue Hilaire Chardonnet, Bât A, Apt 146, 31300 Toulouse
  • Téléphone fixe : 05 67 11 34 58
  • Téléphone mobile : 06 81 40 18 93
  • Mail de la troupe : teotihua@hotmail.com
  • Site Internet : http://www.cieareski.com
  • Nom du responsable : Laurence BLOCH
  • Adresse du responsable : 11 rue Hilaire Chardonnet, Bât A, Apt 146, 31300 Toulouse
  • Téléphone fixe : 05 67 11 34 58
  • Téléphone mobile : 06 81 40 18 93
  • Mail : teotihua@hotmail.com
 

Le spectacle

 
  • Nom du spectacle : Millefeuilles-petites formes
  • Metteur en scène : Lukasz Areski
  • Année de création du spectacle : 2013
  • Droit de SACD : NON
  • Droit de SACEM : OUI
  • Langue du spectacle : sans parole
  • Type de marionnettes : Pop-up, kirigami
  • Durée du spectacle : 20 minutes
  • Type de public : Tout public
  • Vidéo du spectacle : NON
 
  • Description du spectacle :

    Trois petites histoires décalées et tragi-comiques évoquant avec tendresse et légèreté la solitude et les moyens imaginaires pour s'en échapper.

    L’artiste déploie unes à unes des images en 3D (pop-up) qui fractionnent les mouvements de ses personnages et décors et dont l’enchaînement entraîne une continuité gestuelle tel un film d'animation.