Les enfants sauvages

Les enfants sauvages, c'est une compagnie de théâtre visuel basée à Charleville-Mézières, dans les Ardennes - hybridation et décloisonnement sont leurs mots d'ordre !

Elle est fondée en 2014 sous l'impulsion d'Alan Payon, auteur, metteur en scène et interprète. A sa sortie de l'ENSATT, il crée "Les enfants du Pilon". Le spectacle commence sa tournée dans les Ardennes, où l'intrigue ouvrière se déroule. Avec sa compagnie, Alan Payon implante durablement son travail de création à Charleville-Mézières, sa terre natale.

Ensuite, Les enfants sauvages créént leur première forme longue, "NONNA & ESCOBAR", au Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézières, pour qui Alan Payon est l'artiste associé "Nouvelle Génération" de l'édition 2015 .

Alan Payon et Les enfants sauvages sont également soutenus et parainés par le TCM, Théâtre de Charleville-Mézières où ils créent "Choisir l'écume" lors de la saison 2017/2018. Retrouvez toutes les infos sur nos prochaines créations dans la rubrique "Coming soon", et sur l'ensemble de notre site.

Informations sur la compagnie

 
  • Nom du responsable : Alan PAYON
  • Adresse du responsable : 32 rue Kléber 93500 Pantin
  • Téléphone mobile : 06 98 98 57 95
  • Mail : alan.payon@gmail.com
 

Le spectacle

 
  • Nom du spectacle : Arthur à vendre
  • Metteur en scène : Alan PAYON
  • Année de création du spectacle : 2016
  • Droit de SACD : OUI
  • Droit de SACEM : NON
  • Langue du spectacle : Français
  • Type de marionnettes : Théâtre d'objets
  • Durée du spectacle : 45 minutes
  • Type de public : Tout public
  • Vidéo du spectacle : OUI
 
  • Description du spectacle :

    Tout doit disparaître ! Aliénor et Julius, les deux animateurs de la grande braderie ARTHUR À VENDRE vous proposent d’acquérir les dernières reliques du grand Génie ARTHUR RIMBAUD. Pour chaque lot, ils vous proposent une reconstitution historique (un peu loufoque) basée sur les textes du poète et de véritables documents d’archive.

    Venez découvrir cette farce à la fois grotesque et poétique qui aurait bien fait rire l'ami Rimbaud !